Comment faire un suçon ?

Un suçon, c’est une marque d’amour. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on appelle cela une morsure d’amour. C’est un geste amical que les amoureux aiment bien se faire et faire à l’autre. Surtout que si c’est bien fait, c’est très doux. Tout dépend de votre partenaire et de sa fougue. Par contre, un suçon reste sur la peau et la marque pendant plusieurs jours. Donc, avec votre partenaire, mieux vaut viser des zones pas trop visibles ou qu’il est facile de camoufler. Ici, nous vous expliquons comment faire un suçon.

Un suçon, c’est quoi ?

Un suçon est une marque laissée sur le corps après qu’on ait sucé la peau. Il y a du pour et du contre et chacun a son opinion. Même si faire un suçon reste doux, certains personnes considèrent que c’est inapproprié. En effet, vous mettez à la vue de tous le fait que vous avez partagé votre intimité. S’ils sont dans le cou et visibles, cela peut être embarrassant auprès de son employeur. Mais d’un autre côté, si le partenaire est infidèle, cela se verra vite !

Comme toutes les ecchymoses, le suçon est une trace de sang sous la surface de la peau et qui cicatrise au fil des jours. En moyenne, il faut compter 3 à 6 jours avant qu’ils ne disparaissent. Mieux vaut réfléchir avant de faire un suçon. La couleur rose est due au fait que de petits vaisseaux sanguins ont éclaté, que du sang en est sorti et a coagulé. Au fil des jours, le sang brunira ou foncera vers le bleu.

La raison du suçon, c’est souvent l’envie de tendresse. Souvent aussi, c’est sous l’influence d’un désir mutuel intense que les suçons se font, un peu par mégarde. Quoiqu’il ne faut pas exclure que faire un suçon est aussi une manière de montrer qu’une personne est chasse gardée et qu’il ne faut pas s’en approcher.

Faire un suçon sensuel dans le cou

Comment s’y prendre pour faire un suçon ?

Avant toute chose, il faut bien se rappeler que les suçons sont assez mal vus et que de nombreuses personnes optent pour la dissimulation plutôt que l’exhibition. Cela veut dire qu’avant de faire un suçon, il faut d’abord s’assurer que la personne avec qui on est prête à en avoir un. Ca ne sert à rien de la frustrer et de la mettre en panique de trouver une solution pour enlever le suçon non désiré. Une simple question pour avoir son consentement est donc un passage obligé et la première étape pour apprendre comment faire un suçon.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à retrousser vos manches, ou plutôt vos lèvres, et vous mettre à sucer le cou de votre partenaire. Le meilleur des moyens pour parvenir à faire un bon suçon, c’est de faire monter la pression. Si vous vous y mettez « à froid », vous n’arriverez pas à grand chose. Le suçon, c’est une marque d’amour. Une trace laissée par des moments câlins torrides et il faut donc que l’ambiance soit un peu plus caliente…

Il ne faut donc pas plonger dans le cou de sa partenaire directement et commencer à lui faire un suçon. Commencez par des baisers sur son visage, sur sa poitrine. Cela détendra le partenaire et le laissera se glisser plus facilement vers ce petit plaisir mordant. Surtout que faire un suçon demande de la patience. Donc, avec un peu pus de pression, votre partenaire se sentira plus à l’aise pour se laisser mordiller et pourra s’occuper d’autre chose pendant que vous êtes dans son cou.

Evidemment, si vous le fait on the go, votre partenaire ne sera pas au courant. Et petit conseil, ne lui demandez pas la permission une fois que vous êtes sous la couette. Ca n’a rien de romantique. A la place, mieux vaut lui proposer de lui laisser une petite marque d’affection et de vérifier sa réaction.

Trouver le bon endroit pour faire un suçon

Comme nous l’avons déjà dit, faire un suçon est plus facile à faire sur une zone où la peau est plus mince. La barrière avec les vaisseau est elle aussi plus mince et ce sera donc plus facile à réaliser. Comment ? Observez le cou de votre partenaire, choisissez un endroit facile d’accès pour vous et de préférence pas trop visible pour lui ou elle. Au plus vous montez dans le cou, au plus il sera visible. Un suçon à la base du cou est plus facilement masquable. LE port d’un col roulé ou d’un foulard le dissimulera avantageusement.

Cela dit, le cou n’est pas la seule zone où vous pouvez faire un suçon. Même si c’est une zone de choix et qu’elle est, en pus, très érotique au vu du nombreux de nerfs qui y passent. De la peau douce et mince, vous en trouvez aussi dans le creux du bras, sur la partie intérieure des cuisses, etc. Là, c’est beaucoup plus discret, à moins d’être en été et de porter des shorts et des t-shirts. Enfin, certains vont même jusqu’à faire un suçon sur la poitrine, mais ce n’est pas l’endroit le plus facile pour débuter quand on cherche comment faire un suçon.

Ensuite, une fois la zone repérée, il suffi de commencer à sucer la peau du partenaire. C’est la méthode la plus simple pour faire un suçon. Et l’unique d’ailleurs. En ouvrant légèrement les lèvres pour former un O et en pressant la peau entre vos lèvres, vous parviendrez à lui faire un suçon, à votre partenaire.

Au lieu de contracter vos lèvres, essayez plutôt de garder votre bouche douce et accueillante. Ce n’est pas une séance de torture et ça doit rester un moment de plaisir.

Sucer la peau

En fait, le suçon est le résultat visible de vaisseaux sanguins et de capillaires brisés à l’intérieur. Donc, en suçant la peau, il faut maintenir une pression suffisante, mais pas trop forte, pour que les petits vaisseaux commencent à saigner.

Il faut trouver le juste milieu entre douceur et pression, pour ne pas faire mal à votre partenaire quand vous lui faites un suçon.

Pour parvenir à un résultat décent, il faut compter environ 30 secondes de pression / mordillement / baiser. Ca peut paraître long. C’est long. Pour que votre partenaire ne soit pas dérangé ou pour qu’il ne trouve pas le temps long, vous pouvez alterner entre suçon et baiser. LE tout est de toujours bien recommencer sur la même zone pour avoir un beau suçon comme résultat.

Le problème inhérent au suçon, outre le fait qu’il prenne du temps et qu’il puisse être douloureux, c’est la quantité de salive. En effet, celui ou celle qui le pratique ne cessera pas de sécréter de la salive. Il faut donc bien contrôler la quantité de salive dans la bouche, histoire que cela ne dégouline pas dans le cou de votre partenaire. Ce qui pourrait mettre un terme définitif à l’envie de faire l’amour. Et ça, c’est passer d’une marque d’amour à un tue l’amour.

Reply