Aller au contenu

Pourquoi les hommes aiment-ils les belles poitrines ?

Poitrine plus sensuelle

Il est bien connu que les hommes aiment les beaux seins, la poitrine était l’une des parties du corps que l’homme regarde en premier chez la femme. C’est d’ailleurs un grand mystère de la science, notamment que cette adoration de la poitrine est quelque chose de spécifique à l’être humain. On peut dire qu’il s’agit là d’un phénomène assez étrange ! En effet, les hommes sont les seuls mammifères à être attirés par les seins. Biologiquement parlant, les humains sont d’ailleurs les seuls à se caresser et stimuler les zones érogènes pour faire monter le plaisir avant un rapport sexuel. Et les seins en font bien sûr partie ! Comment expliquer cela ? Pour certains, cela viendrait tout simplement du fait que les êtres humains font l’amour en face à face, ce qui n’est pas le cas pour les autres mammifères. En effet, ceux-ci montent sur le dos des femelles et cette posture rend difficile l’accès aux mamelles ! L’évolution n’a donc pas retenu ce comportement.

Mais alors, comment explique t-on ce phénomène chez l’humain ? Pourquoi y a-t-il un tel engouement autour des seins des femmes ?

Plusieurs théories tentent de nous éclairer sur cette question.

Un facteur scientifique

Larry Young est un neuroscientifique, professeur en psychiatrie à l’université d’Emory aux Etats-Unis. Il a étudié en profondeur la neurologie en lien avec les comportements sociaux et s’est notamment démarqué pour ses recherches sur l’ocytocine. Il a publié en 2014 le livre « The chemistry between us » dans lequel il expose sa théorie de corrélation scientifique entre le sexe et l’amour.

Poitrine plus sensuelle

Selon lui, le cerveau d’un nouveau né recueillerait au moment de l’allaitement une hormone, appelée ocytocine, qui va favoriser l’attachement, car la mère lui donne à ce moment là toute son attention. Cette hormone, connue pour être l’hormone de l’amour, renforce ainsi les liens entre la maman et son bébé. Dès le plus jeune âge, le lien entre la mère et son enfant est donc largement renforcé à travers les seins. Cette schématique va alors se répéter à l’âge adulte au moment des rapports sexuels, car la poitrine est un grand facteur de l’excitation. En effet, d’autres études ont également démontré que les seins jouent un rôle primordial lors des préliminaires et des rapports sexuels.

Ils favorisent l’excitation, à la fois pour l’homme comme pour la femme. En effet, il a été démontré que des caresses sur cette partie du corps féminin activent les mêmes zones du cerveau que des caresses sur le clitoris ou encore le vagin. On en revient à notre fameuse ocytocine, qui se libère dans le corps lorsque les seins sont stimulés. Comme pour le nouveau-né, les caresses de l’homme vont provoquer une décharge d’ocytocine. À ce moment là, la femme porte alors toute son attention à son amant. À partir de ce constat, l’homme va vouloir valoriser l’attachement de sa partenaire. Et c’est cette action qui va également augmenter son plaisir à lui. Leur relation n’en est alors que plus forte. Selon Larry Young, tout est donc une question de neurones !

Un facteur culturel

Cependant, tous les experts ne s’accordent pas sur la théorie de Larry Young. En effet, cette théorie est contestée par une anthropologue de l’université de Rutgers aux État-Unis, Fran Mascia-Lees. Elle estime qu’il n’y a pas de raison universelle pour tel comportement ou telle émotion. Selon elle, la biologie n’explique pas tout  et que si ce phénomène est propre à l’humain, il n’est cependant pas propre à tous les hommes ! Il serait alors important de rentrer le facteur culturel dans l’équation. Elle explique ainsi que dans certaines cultures africaines, les hommes ne trouvent pas les seins très attirants et les femmes se baladent parfois seins nus sans attirer forcément les regards. Le phénomène d’attirance des seins ne pourrait alors pas s’expliquer par une simple question de neurones !

En revanche, l’expert Larry Young ne considère pas que cela invalide sa théorie. Selon lui, ce n’est pas parce que les seins sont dénudés dans certaines cultures que la fait de les stimuler ne fait pas partie de l’excitation sexuelle dans ces mêmes cultures. Malheureusement, il y a peu d’études à ce jour sur le rôle de la poitrine dans les rapports sexuels de ces cultures, et il est donc très difficile voire impossible d’évaluer si le discours de Larry Young est adéquat dans ce cas précis.

AllaitementUne autre étude menée en Europe a toutefois permit de démontrer que lorsque les jeunes garçons sont exposés tôt à des seins dans des situations non sexuelles, ils n’associent pas de manière automatique les seins avec le sexe à l’âge adulte. Cela montre que la poitrine devient un objet du désir justement parce qu’elle est dissimulée, cachée, et donc mystérieuse !

Une chose est sûre cependant, les hommes aiment les seins, peu importe leurs formes ! Cependant, chaque homme a des goûts différents. Lorsque certains aiment les grosses poitrines, d’autres préfèrent les petits seins. Les femmes font d’ailleurs très souvent attention à l’entretien de leurs seins car elles savent qu’elles tiennent là un outil de séduction. À la puberté, lorsque les seins de la femme se développent, cela indique que celle-ci est prête à se reproduire. Certains hommes considèrent d’ailleurs que les femmes aux fortes poitrines auraient l’air plus fertiles que les femmes aux petits seins. Selon eux, les gros seins (pensez d’ailleurs à jeter un oeil au site www.grossirdesseins.com) seraient plus aptes à allaiter, ces femmes seraient alors mieux préparées pour prendre soin de leur enfant. Si ce n’est scientifiquement pas prouvé, c’est encore une fois une question personnelle de goûts, d’habitudes et de passés sexuels…

J’espère que cet article a pu vous éclairer sur la raison qui pousse les hommes à tant aimer les seins !

Laisser un commentaire