Quelles sont les mensurations idéales pour une mannequin ?

Si vous avez envie de vous lancer dans le mannequinat, sachez que ce n’est pas un exercice à la portée de tout le monde. La compétition est rude, et il s’agit plus que jamais d’un milieu difficile où tous les coups sont permis.

Rien que l’accession au rang de mannequin est difficile et nécessite un véritable parcours de la combattante. Outre un corps parfait, sans le moindre défaut, il faut avoir un mental d’acier et pouvoir résister au stress, aux exigences.  Mais comme nous le disions juste avant, bien avant le côté mental, il faut pouvoir valider son corps en le faisant correspondre aux canons actuels. Mais quels sont-ils exactement ? Quelles sont les mensurations idéales pour un mannequin ?

Les mensurations de base

Les mannequins ne se lancent jamais seuls dans l’aventure. Si vous désirez faire partie de ce monde, il vous faudra passer par une agence de mannequinat. C’est elle qui joue le rôle d’intermédiaire entre l’aspirant mannequin et les professionnels du milieu : photographes, designers, etc.

Pour ces derniers, c’est aussi une manière de réduire la concurrence et de ne pas devoir s’en charger. En effet, en remettant cette tâche dans les mains d’une agence, les marques peuvent se concentrer sur autre chose, laissant la basse besogne et les refus à des agences spécialisées.

Celles-ci ont d’ailleurs une quantité de références pour pouvoir répondre à tous les critères des clients. Car il est vrai que certains clients ont des demandes plus spécifiques ou particulières que d’autres. Tout dépend du produit à mettre en avant !

Dans l’absolu, pour travailler comme mannequin, vous devrez répondre aux critères suivants :

  • le tour de poitrine : entre 80 et 90 cm
  • le tour de taille : entre 57 et 64 cm
  • le tour des hanches : entre 85 et 93 cm
  • taille : entre 172 et 181 cm
  • poids : entre 48 et 60 kilos, en fonction de la taille
  • âge : entre 16 et 23 ans.

En moyenne, les mensurations idéales d’un mannequin tournent autour de 85 centimètres de tour de poitrine, 85 centimètres de tour de hanches et 60 centimètres de tour de taille.

Quelles mensurations pour les défilés de mode ?

La taille, critère déterminant du mannequin

De tous les critères, la taille sera le critère prépondérant parmi les autres. C’est à partir de ce critère que tous les autres sont définis afin de pouvoir garder les mêmes proportions. Ainsi, quand une fille est petite, il faut aussi qu’elle soit très mince, sinon elle n’aura pas les mêmes proportions qu’une fille d’1,80m.

Donc, être grande ne suffit pas… Il faut aussi être mince. Avec maximum 60 kilos sur la balance, rien n’est superflu et on est à la limite de la maigreur… Ce n’est pas pour rien que de nombreux stylistes se sont engagés dans une charte pour lutter contre l’anorexie et autres troubles alimentaires.

Cependant, il ne faut pas forcément être ultramince. Il existe de nombreuses catégories de mannequins et suivant les contrats, les agences peuvent être forcée de trouver des filles au profil atypique ou axé vers un critère bien précis. Mais dans l’absolu, il faut que la fille soit en forme, musclée, sportive et qu’elle ait un beau corps.

Si vous ne visez que la mode internationale; sachez que c’est l’univers le plus impitoyable et le plus restrictif de tous. Tous les critères sont encore resserrés ! Selon Carine Cailleret, directrice de l’IMM (International Model Management) :

« Pour la mode internationale, la taille idéal est de 1,77m ou 1,78m. La taille, c’est du 36!« 

Avec de tels critères de sélection, beaucoup de jeunes filles ne passent pas le premier niveau de sélection.

Cela dit, certaines filles ne correspondent pas du tout à ces mensurations idéales et parviennent à se faire une place sur le podium. Par contre, elles doivent se plier à d’autres impératifs.

De la variabilité des critères

Il n’y a pas que la mode internationale où on a besoin de mannequins. La plupart des fabricants ont besoin de mannequin, mais c’est ceux de l’habillement qui en raffolent le plus. Car c’est la personne qui met en valeur l’objet qu’elles vendent : des habits. D’où une exigence extrême. Pour autant, chaque créateur a ses propres préférences et recherche les mannequins adéquats. Ce qui introduit déjà une première variable.

Ensuite, il y a mannequin sur le papier et mannequin en défilé. Deux choses très différentes. Pour poser sur les affiches publicitaires, que ce soit pour des grandes enseignes de vêtements ou pour des stylistes, il faudra de toute façon mesurer 1,70 m.

Par contre, pour les défilés, la taille minimum requise est de 1,72 m. L’écart admis autour de cette taille tourne à 1 ou 2 cm. De même pour la poitrine où l’écart peut être de plus ou moins 5 centimètres. Idem encore pour la taille et pour les hanches pour lesquelles l’écart maximum admis par rapport au canon est respectivement de 2 et 4 centimètres.

Cela s’explique en partie par le fait que l’impression sur papier permet la retouche des images et la prise sous différents angles de vues. Cela permet de jouer avec les tailles et les effets rendus. Par contre, sur un podium, il faut que les filles se ressemblent le plus possible. Que chacune soit presque identique. Il s’agit de mettre en avant toutes les créations du styliste les unes après les autres. Pas question qu’un modèle ressorte plus qu’un autre parce qu’une fille est trop « différente. »

Les autres facteurs

Les mensurations qui ont été données sont les grands standards qui sont utilisés par les agences de mode et les recruteurs. Cela permet de réduire le choix et de se limiter à certains profils. Mais il est clair que les mensurations ne sont pas les plus communes et correspondent souvent à un groupe assez limité de filles. Mais cela dit, il ne faut pas s’arrêter à quelques chiffres. Beaucoup d’autres facteurs, parfois très variables, entre en ligne de compte. Surtout en fonction du client et de l’orientation qu’il a ! C’est ainsi que les anciennes mensurations sont devenues quelque peu désuète lors de l’arrivée des premiers mannequins grande taille.

Il ne faut pas perdre de vue que la mode s’est très fort élargie aujourd’hui… Et que des groupes entiers de personnes, autrefois délaissés, sont aujourd’hui la cible d’un marketing poussé. Et donc un besoin en mannequin naît ! C’est le cas pour les mannequins grande taille. Il y a 10 ou 15 ans, il était impensable de mettre en avant des mannequins grande taille, portant du 42, du 44 ou du 46.

Aujourd’hui, les marques sont conscientes qu’il s’agit d’une population de femmes qui a aussi besoin de repères dans la mode et les stylistes et créateurs font tout pour le toucher. L’avenir du mannequin est donc multiple, et non limité au 36 !

Devenir manequin

Les différents types de mannequins

Pour celles qui seraient un peu inquiètes de fait de ne pas coller avec les proportions… Il ne faut pas s’inquiéter… En réalité, il existe autant de morphologies que de mannequins. Il ne faut donc pas s’astreindre à des régimes trop sévères pour coller à l’image demandée. Si un ajustement doit être fait, l’agence en fera part d’elle-même.

De plus, il n’y a pas que les mannequins podium qui gagnent leur vie grâce au mannequinat. En fait, il s’agit d’une niche très large dans laquelle beaucoup de monde peut trouver son compte… Pour se représenter cela, il suffit de feuilleter un magasine. Chaque accessoire vestimentaire est mis en valeur par un mannequin ! De la chaussure de sport à l’ensemble du styliste.

Ainsi, si vous n’arrivez pas à entrer dans le cercle fermé des mannequins qui défilent, vous pourriez très bien trouver votre compte en tant que mannequin pied ou main. Peut-être avez-vous une partie de votre corps qui colle à tous les critères sans le savoir. Et ce genre de mannequin est également très recherché, car il est difficile de mettre en avant une bague sans avoir une main parfaite pour la porter, ou une chaîne sans un cou irréprochable.

Ensuite, il y a les mannequins grande taille dont il est question dans le paragraphe précédent. La mode s’est trouvé une nouvelle niche, et il est aujourd’hui possible de devenir mannequin professionnel en arborant fièrement un 42.

Enfin, arriver au mannequinat n’est pas nécessairement une ligne droite. Comme bien souvent dans la vie… Ainsi, si les agences de mode refusent une aspirante mannequin, il est possible de faire son trou soi-même en étant repéré par un professionnel. Cela peut être le cas en travaillant comme hôtesse dans un salon (par ex., le salon de l’auto). Les critères pour devenir hôtesse sont moins rigoureux tout en l’étant quand même un peu. Et cela permet à une fille aspirante mannequin de se faire à ce monde et d’apprendre les premiers gestes et postures. Au détour d’un salon, on peut être repéré par un professionnel de la mode à l’affût de nouveaux modèles, ou l’agence peut très simplement transmettre ses coordonnées si elle voit du potentiel. Le job d’hôtesse est donc une très belle d’entrer dans ce cercle très fermé !

Sources :

http://www.confidentielles.com/r_14321_tout-savoir-sur-les-mensurations-pour-etre-mannequin.htm

https://www.calculersonimc.fr/mensurations-ideales.htm

https://insituartfestival.fr/quelles-sont-les-mensurations-ideales-pour-un-mannequin%E2%80%89/

https://mannequinat.fr/devenir-mannequin/mensurations-comment-se-mesurer/

https://gilbertlaffaille.fr/quelles-sont-les-mensurations-ideales-pour-un-mannequin/

http://forum.doctissimo.fr/forme-beaute/beaute-forme-libre/quelles-mensurations-ideales-sujet_146651_1.htm

Reply