Existe-t-il un point G chez les hommes ?

Le point G, c’est le point mythique ! Tout le monde le connaît chez la femme. Et tous les hommes savent qu’il est essentiel de le stimuler pour que la partenaire puisse jouir. Par contre, le point G chez les hommes est, au mieux, méconnu. Il n’est pas fréquent que les hommes connaissent son existence (malheureusement pour eux) et savent encore moins comment le stimuler correctement… Ce centre du plaisir masculin ! Donc OUI, il existe un point G chez l’homme.

Qu’est-ce que le point G ?

Pour les médecins, cette zone se situe autour de la prostate. L’endroit est particulièrement sensible aux stimulations. Elle est d’ailleurs stimulée par le massage prostatique qui permet de décongestionner la prostate, et donc de la détendre (d’où le plaisir). Pour l’homme en recherche de plaisir, cela se traduit par des caresses entre les fesses et le toucher rectal qui peuvent être très utiles.

A la recherche du point G

Le point G, c’est donc une zone érogène qui favorise l’excitation sexuelle. Pour l’anecdote, le G vient du nom du gynécologue qui a découvert son existence : Ernst Grafenberg.

Pour les vrais néophytes de l’anatomie humaine, la prostate est une glande qui régule en partie l’activité sexuelle de l’homme et qui se situe sous les bourses à l’intérieur du rectum. C’est une glande qui permet notamment la production de sperme et l’éjaculation. En bref, une prostate en bonne santé signifie une bonne qualité des rapports sexuels.

Cette zone est donc la plus érogène chez l’homme puisque sa stimulation permet de décupler le plaisir !

Stimuler son point G

Stimuler son point G, c’est connaître son corps. Quand on est une femme, il est facile de découvrir son clitoris et les caresses qui le stimulent. Puis, de découvrir son point G, moins accessible, mais toujours facilement stimulable.

Chez l’homme, que nenni. Déjà, son existence a longtemps été mise en doute jusqu’au jour où les scientifiques l’ont prouvé. Ensuite, stimuler sa prostate implique de passer par l’anus, ce qui en refroidit plus d’un ! Enfin, les hommes se contentes souvent de la masturbation pour se stimuler sans chercher à aller plus loin dans le plaisir solitaire.

Evidemment, il est tout à fait possible d’introduire cette pratique dans la vie sexuelle de son couple. Tout dépend de l’acceptation de la pratique et de la complicité entre les partenaires. De nombreuses femmes savent que cette zone est sensible chez les hommes et que des caresses la stimulera. Sans aller jusqu’à demander à sa partenaire de donner de sa personne, il existe des sex-toys masculins pour appuyer sur cette zone péri-prostatique (autour de la prostate). D’ailleurs, les sex-toys font aujourd’hui partie intégrante de la sexualité. Qui n’a jamais essayé des menottes ou des jeux de rôle.

De plus, pour les hommes qui ont du mal à éjaculer, la stimulation de cette zone leur permettra d’éjaculer plus facilement.

Cependant, il faut quand même être un peu prudent et ne pas y aller franco directement ! La douceur est de mise et le lubrifiant se révèle utile pour éviter les infections et les déchirures ! Et, le lubrifiant ne donnera que plus de plaisir…

Point G

C’est en forgeant…

C’est à force de pratique que l’on devient expert. La première fois ne sera sans doute pas l’expérience du siècle. D’abord, parce qu’il y a une barrière psychologique. Ensuite, parce qu’un plug, il faut apprendre à apprécier… Apprécier ces nouvelles sensations ! Comme pour beaucoup de choses, ce type de jouissance demande un peu d’entraînement. Ensuite, vous pourrez monter rapidement au septième ciel. Ou tout simplement, vous chauffer un peu et prendre le temps de savourer ces moments pour mieux profiter de vos rapports.

Reply