Aller au contenu

Retarder vos éjaculations avec de la crème anesthésiante

Le stress est un facteur d'éjaculation trop précoce

Des éjaculations précoces, cela peut être handicapant. Ou tout du moins gênant. Gênant pour soi, mais gênant également pour la partenaire. Impossible de jouir et de pouvoir profiter au maximum d’un rapport sexuel avec cette épée de Damoclès. Cependant, il existe des solutions efficaces pour retarder l’éjaculation grâce à des crèmes anesthésiantes. Simple, efficace, sous différentes formes, elles amélioreront considérablement votre vie.

Pourquoi utiliser les crèmes anesthésiantes ?

Un chiffre important qui s’explique par le fait que plus de la moitié des hommes mettent la durée en premier ordre d’importance. En effet, ils pensent que la durée du rapport est la chose la plus importante dans l’acte sexuel. Pour les femmes, le ratio est plus ou moins identique. Elles aussi affirment que la durée de leurs rapports ne les satisfait pas entièrement.

Parfois, il est difficile de retarder l’éjaculation. Parfois, il est difficile d’allier son plaisir avec celui de sa partenaire quand la jouissance survient (beaucoup) trop tôt.

Pour cela, les crèmes anesthésiantes sont une solution très efficace ! Elles permettent de retarder l’éjaculation très facilement tout en allongeant la durée des rapports sexuels.

Le stress est un facteur d'éjaculation trop précoce

Comment fonctionne une crème anesthésiante ?

La partie la plus sensible chez l’homme est le gland. Rempli de terminaisons nerveuses ; ce sont elles qui causent la montée trop rapide et, au final, l’éjaculation.

Evidemment, d’autres facteurs comme le stress, la fatigue sont à prendre en considération.

La crème anesthésiante agit comme une pommade analgésique. Elle anesthésie localement la zone qui en est recouverte. A savoir, le gland… Une fois étalée, elle désensibilise, engourdit la zone. Evidemment, au niveau médical, la crème a pour but de diminuer – ou empêcher – la douleur. Pour retarder l’éjaculation, le principe est le même, on empêche les nerfs de fonctionner correctement et d’envoyer toutes les informations au cerveau.

La plupart des crèmes anesthésiantes sont composées de lidocaïne et de prilocaïne. Ce sont deux anesthésiques locaux qui bloquent le signal de douleur envoyé par les terminaisons nerveuses. Dans ce cas-ci, les signaux de plaisir !

Même si, à la base, les crèmes anesthésiantes étaient prévues pour les actes médicaux, les sexologues les prescrivent actuellement pour traiter l’éjaculation prématurée.

Comment utiliser une crème anesthésiante ?

Gare à l'éjaculation précoceLes crèmes anesthésiantes se présentent sous forme de crème en tube ou de patch. Pour combattre l’éjaculation précoce, préférez le produit en crème.

En effet, les anesthésiants locaux se présentent sous différentes formes. Sous forme de sprays, 2 ou 3 pulvérisations suffisent à diminuer les sensations et à retarder l’éjaculation. Ils existent sous forme de préservatifs (avec les Durex Performa, par exemple). Les préservatifs contiennent une substance anesthésiante que le partenaire ne remarque pas.

Il suffit d’appliquer une fine couche de crème anesthésiante sur la base du gland. Celle-ci doit être parfaitement propre et sèche ! Ensuite, il faut laisser reposer la crème pendant 10 à 25 minutes pour la laisser agir. Il faut que la lidocaïne ou la benzocaïne puisse atteindre les nerfs et faire effet. Etape suivante, lavez précautionneusement la zone insensibilisée à l’eau et au savon. Ce serait dommage d’insensibiliser la partenaire !

L’effet anesthésiant varie selon les marques et les types de crème. Pour les meilleures, l’effet anesthésiant atteint son degré maximal au bout de deux heures et se dissipe petit à petit par la suite.

Résultat, cela permet à l’homme de retarder l’éjaculation et contrôler la montée de l’orgasme pour une période de plusieurs minutes.

Faut-il faire attention avec une crème anesthésiante ?

L’insensibilisation du gland peut être légèrement désagréable lors des premières fois. Une utilisation fréquente diminue se désagrément.

De manière générale, il faut éviter de trop utilise ce type de crèmes… A force d’utilisation, le corps s’habitue et annule les effets de l’anesthésie. Surtout en cas d’anesthésie prolongée.

Il faut faire très attention à bien nettoyer les zones insensibilisées avant le rapport. Les muqueuses de votre partenaire ne sont pas faites pour supporter les crèmes anesthésiantes. C’est pourquoi, combiner un préservatif avec de la crème anesthésiante est idéal. Les risques sont quasi nuls.

Ensuite, comme pour tout nouveau produit, il est possible d’être intolérant ou allergique à l’un des produits qui compose la crème. Un test cutané avant l’utilisation s’impose…

Enfin, chaque homme est différent ! Certains ressentiront les effets après quelques minutes tandis que d’autres devront attendre un quart d’heure. Un petit test avant utilisation pour connaître la dose idéal est donc recommandé.

Laisser un commentaire